Sur cette page, nous parlons des chaudières à condensation à gaz : ce qu’elles sont, en quoi elles diffèrent des chaudières traditionnelles, comment elles sont installées, quels sont les prix sur le marché. Ces chaudières sont très demandées parce qu’elles assurent une économie dans la facture, moins de pollution et elles représentent un investissement pratique et aussi une incitation de l’État pour ceux qui veulent remplacer une vieille chaudière. Pour savoir quelle est la chaudière à condensation la mieux adaptée à vos besoins, consultez les modèles présentés ci-dessous, parmi les plus vendus en ligne et appréciés des utilisateurs, à commencer par les deux suivants : Vaillant EcoTec Pro VMW, un modèle de 28 kW qui convient aux locaux jusqu’à 180 m², mais qui est également disponible dans la version de 23 kW. Avec un rendement de 94% et une double classe A (eau sanitaire et chauffage), combiné avec un chrono thermostat intelligent, il atteint 98% d’efficacité et la classe énergétique A+. Immergas Victrix Tera 24, 24 kW, est produit par une entreprise italienne qui dispose de nombreux centres de service dans la région. Il dispose d’une application dédiée pour le contrôle et la gestion à distance et peut être converti au GPL. Les deux ont des dimensions très compactes.

Comparatif Chaudières à condensation des meilleures ventes de l’année

Meilleures chaudières à condensation – rang 2020

Si vous ne savez pas quelle chaudière à condensation acheter, regardez les modèles suggérés ci-dessous, ils sont parmi les plus vendus et les plus appréciés par les utilisateurs. Découvrez-les, faites une comparaison et en quelques minutes vous trouverez peut-être le produit que vous cherchez.

Avis Chaudières à condensation : Le meilleur

Victrix tera 24 chaudière immergas à condensation

Immergas 3027368 Chaudière à condensation Victrix Tera 24
  • Chaudière à condensation IMMERGAS VICTRIX TERA 24

Parmi les meilleures chaudières à condensation de 2020, nous trouvons une Immergas très populaire, la Victrix Tera 24. Les utilisateurs de ce modèle de 24 kW ont apprécié plusieurs éléments, à commencer par l’excellent rapport qualité/prix et la présence de nombreux centres de service situés sur tout le territoire. Comme toutes les chaudières à condensation modernes, il faut souligner ici aussi les dimensions compactes du produit qui sont de 75 (H) x 44 x 26 cm et qui ne nécessitent donc pas un espace d’installation considérable. Quant à cette dernière, elle peut se dérouler aussi bien à l’intérieur de la maison qu’à l’extérieur dans une zone partiellement protégée. La fonction antigel est disponible de série jusqu’à -5 °C. La chaudière est adaptée à l’eau chaude sanitaire et au chauffage et peut être alimentée au gaz naturel et au GPL, il suffit de le spécifier au fabricant lors de la commande. L’écran rétro-éclairé et la présence de quelques touches permettent de gérer facilement les réglages de la chaudière. L’application Dominus dédiée (en option) est également intéressante, grâce à laquelle vous pouvez allumer et éteindre la chaudière et vérifier sa température et son fonctionnement. Le tout à distance via smartphone et tablette. L’association d’un thermostat intelligent avec une chaudière comme celle-ci qui est en classe A, augmente également le bonus que l’Etat donne pour encourager l’efficacité énergétique des habitations.

Chaudières à condensation : Le top 3

Chaudière immergas victrix exa 24 condensation

IMMERGAS 3025776 caldaia condensazione Victrix Exa 24
  • FINITION: Blanc
  • TYPE: Alimentation à méthane
  • STYLE: Basic

Ce modèle est moins cher que l’autre vu ci-dessus car il est précédent et, cependant, il partage la plupart des caractéristiques, en particulier la facilité d’utilisation grâce à l’écran rétro-éclairé avec quelques boutons, et l’application Dominus également disponible ici qui permet de contrôler et de gérer les différentes fonctions à distance via des appareils mobiles.En ce qui concerne les dimensions, ce modèle est très légèrement plus volumineux que l’autre car il mesure 76 (H) x 44 x 30 cm.quant à la puissance, nous avons ici un rendement inférieur qui, en ce qui concerne le chauffage, est de 23 kW et, en ce qui concerne l’eau, est de 27,7 kW. Dans l’autre modèle, nous avions respectivement 24,1 kW et 28,3 kW. Lorsque vous achetez ce produit, en double classe A d’efficacité énergétique, vous avez droit à une formule appelée Comfort Extra qui donne des avantages intéressants en termes de garantie et d’entretien. En ce qui concerne l’installation, cette chaudière à condensation Immergas peut également être installée à l’intérieur et à l’extérieur dans une zone partiellement protégée et ici aussi, il y a la fonction antigel. Seule la fourniture de gaz naturel est prévue.

Ariston alteas one net24 chaudière murale à condensation

Ariston MLN3301058 Chaudière murale à condensation Alteas One Net24, noire
  • Échangeur XtraTech en acier inoxydable exclusif Ariston, à haute prévalence, sections de passage de l'échangeur + 142 % par rapport à la version précédente.
  • Fonction automatique, système d'ignition, contrôle électronique de la combustion ; Classe A+ en chauffage, réalisable avec la thermorégulation. Taux de modulation 1 : 10.
  • Fonction Care pour rappel automatique de l'entretien ; panneaux internes d'absorption acoustique.

Comment choisir une bonne chaudière à condensation Ariston ? Le contrôle électronique de la combustion, appelé Système d’allumage, permet d’identifier automatiquement les caractéristiques du gaz, en parvenant ainsi à améliorer l’efficacité et la sécurité dans l’approvisionnement pour avoir un rendement meilleur et constant dans toutes les conditions. Le nouvel échangeur de chaleur avec des tubes de plus grande section promet des performances supérieures et une circulation de l’eau plus efficace.Grâce à la thermorégulation, la chaudière atteint également la classe A+ d’efficacité énergétique en chauffage, tandis que le rendement à 60/80°C est de 97,7%.modèle très élégant, dispose d’un écran tactile et d’un panneau anti-rayures facile à nettoyer. Chaudière technologiquement avancée, permet de régler la température de l’eau chaque semaine, de contrôler les fonctions à distance et de programmer la température par le biais de l’application Ariston Net. Cette application mémorise le rendez-vous pour l’entretien annuel, elle détecte également la présence d’éventuels dysfonctionnements en envoyant une notification sur le téléphone portable à l’utilisateur et au centre de service. En signant un contrat de maintenance avec Ariston, le centre de service vérifie constamment le fonctionnement de la chaudière, intervient immédiatement et, si possible, résout le problème directement à distance.

Guide d’achat d’une chaudière à condensation

Quels sont les types de chaudières sur le marché ? En quoi consiste exactement une chaudière à condensation ? Que dit le règlement au sujet des anciennes chaudières à chambre ouverte et quelle est la différence entre une chaudière et un chauffe-eau ? Nous essayons de répondre brièvement à ces questions dans cette section : jetez un coup d’œil.

Types de chaudières

Combien de types de chaudières y a-t-il ? Tout d’abord, vous pouvez les diviser en deux catégories : chambre ouverte et chambre fermée. Les premiers, de type traditionnel, prennent l’air naturellement de l’extérieur (tirage naturel) et pour cette raison ils doivent être placés à l’extérieur, dans un environnement ventilé ou, s’ils sont à l’intérieur, ils doivent être installés uniquement avec une évacuation spéciale dans un conduit collectif.Les hermétiques prennent l’air par un tuyau d’où ils expulsent également les fumées d’échappement au moyen d’un ventilateur (tirage forcé) : ils peuvent être placés à l’intérieur ou même à l’extérieur dans une zone partiellement couverte où aucune eau n’arrive. La chaudière est raccordée au système de chauffage domestique et produit également de l’ECS, de l’eau chaude sanitaire. On distingue ensuite les chaudières selon le type de combustible utilisé pour les alimenter : gazole, bois, pellets, un matériau dérivé de la transformation de la sciure de bois qui devient de plus en plus populaire en raison de son coût compétitif ; il existe également des chaudières qui peuvent être alimentées par n’importe lequel de ces combustibles : bois, pellets, copeaux de bois, plaquettes de bois. Certaines régions italiennes disposent également de systèmes de chauffage urbain qui remplacent les chaudières domestiques : il s’agit de systèmes, alimentés de différentes manières, où l’eau douce est chauffée et renvoyée aux foyers.

Condensation

Les chaudières à condensation que nous traitons dans cette page sont modernes, c’est-à-dire qu’elles sont plus efficaces que les chaudières traditionnelles. Normalement ils fonctionnent avec du méthane, le gaz de ville, mais ils peuvent être convertis pour fonctionner aussi avec du GPL, ils sont plus efficaces que les autres, et donc ils consomment moins, car ils condensent la vapeur d’eau produite par les fumées de la combustion du gaz et utilisent davantage la chaleur. Dans les autres, au contraire, cette vapeur est dispersée à l’extérieur. Avec la même quantité de gaz, la chaudière à condensation a donc un rendement plus élevé et permet d’économiser de l’argent. Une autre conséquence est que la chaleur des fumées qui vont à l’extérieur est moindre, ainsi que la production de dioxyde de carbone et donc aussi la pollution dans l’atmosphère est moins importante. C’est le modèle qui, avec les pellets, est devenu plus répandu dans les maisons des Italiens. D’ailleurs, la réglementation le prévoit.

Règlement

L’objectif de l’Italie ainsi que celui de l’Union européenne a été d’optimiser la consommation d’énergie et de réduire la pollution de l’air. Dans cette optique, à partir de septembre 2015, tous les fabricants d’installations de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire jusqu’à 70 kW devront apposer une étiquette indiquant la classe d’efficacité énergétique de l’appareil : un bel avantage pour le consommateur qui peut se rendre compte de la consommation d’un simple coup d’œil. La deuxième phase de ce processus a eu lieu en septembre 2018, lorsque le bloc de chaudières traditionnelles à chambre ouverte est entré en vigueur et a donc été mis hors production : ceux qui doivent installer une chaudière dans une nouvelle installation ne pourront plus l’acheter.L’exception pour ces chaudières à chambre ouverte est représentée par les copropriétés construites il y a plusieurs décennies, qui pour des raisons techniques peuvent aller en dérogation de cette réglementation, mais en introduisant toujours les fumées de combustion dans le conduit collectif ramifié, c’est-à-dire le principal auquel tous les autres sont raccordés.

Différence entre la chaudière et le chauffe-eau

On les confond souvent, mais la chaudière et le chauffe-eau ne sont pas la même chose. Pour clarifier la différence, il faut savoir que dans la maison il y a deux circuits séparés où circule l’eau chaude : un pour l’ECS, c’est-à-dire l’eau chaude sanitaire, l’eau qui vient de l’aqueduc et qui est chauffée par le chauffe-eau ; ensuite il y a l’eau pour le chauffage, c’est-à-dire pour les radiateurs et les radiateurs : cette eau est contenue dans un circuit séparé et est chauffée par la chaudière. Ceux qui vivent dans un condominium et utilisent le chauffage central, n’auront besoin que d’eau chaude sanitaire et peuvent donc choisir de n’acheter que le chauffe-eau. Pour ceux qui ont un chauffage indépendant, seule la chaudière qui chauffe à la fois l’eau des radiateurs et l’eau chaude sanitaire peut être suffisante. Enfin, il y a le cas d’une famille nombreuse vivant dans une grande maison avec un chauffage indépendant et qui a besoin d’utiliser plusieurs salles de bains en même temps : dans ce cas, afin d’éviter le risque que quelqu’un soit sans eau chaude, on peut installer à la fois la chaudière et le chauffe-eau. Une autre solution est l’achat d’une chaudière à accumulation, c’est-à-dire avec chaudière intégrée.

A quoi ressemble une chaudière à condensation ?

Pour comprendre ce qu’est une chaudière à condensation, il faut faire une distinction entre les chaudières à chambre ouverte et les chaudières à chambre étanche. Les chaudières à chambre ouverte (traditionnelles) prennent naturellement l’air nécessaire à la combustion de l’extérieur, elles doivent avoir une ouverture vers l’extérieur et ont besoin d’un environnement suffisamment ventilé. Les chaudières étanches prennent l’air de manière forcée, et non pas du local où elles sont installées, de sorte qu’elles peuvent être placées même dans des espaces étroits, comme dans le cas des chaudières à condensation qui appartiennent à cette catégorie.Le fonctionnement des chaudières à condensation diffère de celui des autres car ici les fumées produites par la combustion du gaz – qui dans les chaudières traditionnelles à chambre ouverte étaient expulsées à l’extérieur – sont en quelque sorte exploitées et récupérées. En particulier, elles sont piégées lorsqu’elles sont encore chaudes, elles sont condensées et de cette façon la chaleur est récupérée, qui n’est plus dispersée mais utilisée pour préchauffer l’eau.

Comment fonctionne l’installation ?

Pour les raisons brièvement mentionnées ci-dessus, il est clair que l’installation d’une chaudière à condensation ne présente pas de problèmes logistiques particuliers car elle peut être placée presque partout, à l’intérieur ou à l’extérieur d’une maison. Les dimensions particulièrement réduites – environ 35 x 44 x 75 (H) cm – permettent de comprendre comment reconnaître une chaudière à condensation qui occupe donc un faible encombrement et, cependant, en l’installant à l’extérieur, on récupère un espace qui peut être utilisé à d’autres fins. Dans ce dernier cas, il est toutefois conseillé d’acheter un modèle spécialement conçu pour résister aux intempéries. Il est également possible d’installer une chaudière intérieure à l’extérieur, mais il a été démontré qu’elle aura une durée de vie plus courte. En tout cas, vous pouvez le protéger en prévoyant un compartiment spécial. En ce qui concerne la sortie de fumée, les solutions sont : sur le mur, sur le toit et par un tuyau de fumée. Ici, bien sûr, nous n’entrons pas dans les détails, mais il est clair que vous devez vous fier à un professionnel qui peut peut-être faire une inspection et recommander la meilleure façon et l’endroit le plus pratique en tenant compte de facteurs tels que l’isolation, la taille de la maison, le nombre de personnes présentes. Combien coûte l’installation d’une chaudière à condensation ? Parfois, les entreprises offrent des forfaits, c’est-à-dire l’achat, l’installation et l’entretien de la chaudière. Sur le site de Altroconsumo vous pouvez avoir une petite référence à ce sujet. S’il s’agit d’une simple installation, il y a un coût de quelques dizaines d’euros pour l’installation du tuyau d’évacuation des condensats ; il pourrait y avoir un coût supplémentaire d’environ 100 euros pour le tuyau à insérer à l’intérieur de l’ancien conduit de fumée non adapté pour accueillir la nouvelle chaudière ; enfin, il y a le coût de la main-d’œuvre qui comprend l’installation proprement dite, les essais et l’élimination de l’ancienne chaudière. Nous sommes aux alentours de 200-350 euros.

Qu’est-ce que la déduction fiscale ?

Le bonus pour l’achat d’une chaudière à condensation est une déduction fiscale, c’est-à-dire une économie d’impôt. Les déductions sont renouvelées – et éventuellement modifiées – année après année dans la loi dite budgétaire. Pour obtenir un guide complet et à jour, veuillez consulter le site Web du ministère du Revenu intérieur. Actuellement, il existe deux types de déductions IRPEF ou IRES : 50% en cas d’installation d’une chaudière à condensation de classe A, 65% si un système spécial de contrôle de la température est ajouté à ce type de chaudière. Le paiement doit être effectué par virement bancaire ou carte de crédit. La déduction pour la chaudière à condensation doit être divisée en 10 versements annuels égaux.

Comment utiliser une chaudière à condensation ?

Maintenance

Une fois installée, la chaudière doit être vérifiée périodiquement selon la loi et selon le livret d’instructions du fabricant. L’intervention, bien entendu, doit être effectuée par du personnel qualifié qui doit remplir la documentation appropriée. La révision de la chaudière et le contrôle des fumées, une intervention supplémentaire à prendre en compte, doit être effectuée tous les quatre ans.

Combien une chaudière à condensation consomme-t-elle

Il est difficile de l’établir car cela dépend de la saison, du type de maison, du type de chaudière, de sa puissance exprimée en kW et de son rendement. Pour donner une idée, supposons cependant qu’une chaudière de 24 kW soit alimentée en méthane pendant une heure. La consommation sera d’environ 2 m³ ; il faut maintenant considérer le coût du gaz par mètre cube mais il y a là un autre problème car il n’y a pas d’uniformité sur le territoire italien qui a été divisé en cinq macro-régions. Sans compter que le coût varie d’une année à l’autre. Ceux qui veulent s’amuser en consultant leur profil peuvent cliquer ici. Le personnel d’entretien ou d’installation peut également fournir des informations utiles sur la façon de configurer la chaudière à condensation pour économiser de l’argent et réduire la consommation. Les meilleurs résultats sont obtenus en ajoutant à la chaudière un dispositif tel qu’un chronothermostat intelligent, éventuellement programmable à distance, qui optimise les performances, en assurant des économies et un confort constant dans la maison. Beaucoup de gens parlent d’une économie de 35% par rapport à une chaudière traditionnelle, un pourcentage qui peut dépasser les 50% si vous ajoutez également des panneaux solaires.

Températures et condensation

A combien de degrés doit être réglée la chaudière à condensation ? En Italie, la température intérieure est généralement maintenue à 20°C – une loi d’il y a quelques années pour les maisons, les écoles et les bureaux le prévoit également – une valeur considérée comme confortable et qui permet de ne pas s’évanouir excessivement. On estime que l’augmentation d’un degré entraîne des coûts supplémentaires de 6 à 7 % dans la facture. Quant aux heures pendant lesquelles la chaudière doit rester allumée (dans les copropriétés, dans une maison séparée, on fait ce qu’on veut), la loi divise le pays en différentes macro-zones en établissant des heures et des périodes d’allumage. Un peu de curiosité sur la quantité de condensation produite par une chaudière à condensation : nous sommes autour de 1 L par m³ de gaz. A cet égard, il est bien préférable de prévoir un drain dans l’égout que d’utiliser un récipient à vider en permanence. Enfin : quand n’est-il pas pratique d’installer une chaudière à condensation ? Lorsque vous vivez dans une zone très chaude et qu’il n’y a pas besoin de chauffage mais seulement d’eau chaude sanitaire : dans ce cas, le chauffe-eau est suffisant. Lorsque vous vivez à la campagne, vous avez de l’espace disponible et vous pouvez envisager d’acheter des chaudières à bois ou à granulés plus pratiques.